My Plug In London!

N’ayant pas eu de billet pour le concert de MUSE à Paris, nous nous sommes « retranchés » sur le concert à Londres. L’occasion pour nous de visiter la capitale du Royaume-Uni pour un week end prolongé de 4 jours.

Mais avant de commencer, ci-dessous quelques aspects pratiques et choses à savoir sur Londres :

  • Londres est située au sud-est de la Grande-Bretagne, est la capitale et la plus grande ville du Royaume-Uni
  • Le niveau de vie est plus élevé qu’à Paris (la note grimpe vite)
  • La monnaie est le Livre Britannique (1GPB vaut environ 1,25€)
  • La langue est l’Anglais « of Course »
  • Les prises sont au format Grande Bretagne, il faut donc penser à prendre un adaptateur pour les prises françaises
  • Les pourboires (tips ou gratuities) sont d’usages dans les restaurants sauf dans les pubs si on va se servir au bar. Compter 10% de la note.
  • Pour se déplacer en ville le plus économique reste la Oyster Card pour prendre le tube (métro). C’est une carte pré-payée qui coûte 5 PND (remboursables quand on la rend), disponible dans les distributeurs automatiques, le prix journalier est capé à 6.5 PND pour des déplacements illimités en zone 1 et 2.

1er jour : Visite du centre de Londres et de ses incontournables

Arrivés à 10h avec le premier Eurostar dans la gare Gare St Pancreas de la capitale du Royaume-Uni nous marchons jusqu’à notre appart’ hôtel pour y déposer nos sacs. Nous décidons, pour cette première journée, de tout faire à pied, les lieux que nous visiterons étant situés globalement dans la même zone. C’est ainsi que nous nous dirigeons du côté du Covent Garden, une halle couverte avec de nombreuses boutiques mais surtout de nombreux spectacles de rue plutôt bien faits. Même si nous ne l’avons pas fait c’est ici que se trouve également le musée du transport de Londres. Nous avions prévu des sandwichs pour ce premier jour que nous avons mangé sur la pelouse du Leicester Square, il fait plutôt bon, tous les Londoniens sont dehors cet après-midi.

L’après-midi nous restons facilement plus d’une heure à vagabonder dans les quatre étages du M&M’S World, c’est un véritable musée de la cacahuète enrobée de chocolat où il est difficile de ressortir sans rien acheter. Puis direction Picadilly Circus où l’on s’arrête pour ses magasins mais surtout pour la photo en face des célèbres enseignes lumineuses qui enveloppent le bâtiment nord. S’en trop s’attarder nous partons en direction de la grande roue London Eye. Sur notre chemin, nous nous serons arrêtés au restaurant Bubba Gump, ça devrait parler au fan de Forrest Gump :). On remarque également qu’il y a de nombreuses pièces de théâtre et comédies musicales à l’affiche, les salles de théâtres s’enchainent dans le West End et il semble incontournable de ne pas en profiter pour aller voir une. Dommage notre emploi du temps est déjà bien chargé pour ce week-end, sûrement une prochaine fois.

Sur notre passage jusqu’à la London Eye nous ferons une halte à Trafalgar Square. Et au delà de la National Gallery, la fontaine au lion et l’immense colonne érigée en son centre je trouve que cette place est un lieu d’expression d’art en tout genre (peinture sur sol, danse, musique, manifestation). C’est d’ailleurs un peu le cas dans tout Londres. Une fois de l’autre côté de la Tamise, nous passons devant London Eye: grande roue que nous ne ferons pas, la file d’attente étant trop importante pour notre patience. Mais il est sûre que du haut de ses 135 m la vue doit s’étendre sur des kilomètres. Nous passons ensuite de l’autre côté de la rive par le Westminster Bridge pour voir de plus près l’Houses of Parliament et plus précisément son clocher « Big Ben ». Nous aurions ensuite voulu visiter la Westminster Abbey, église de couronnement de la famille royale mais les visites s’arrêtent à 13h45 les samedi, nous ne verrons donc que l’extérieur. Cela fait quelques heures que nous marchons, il est temps de faire une pause dans un Pub londonien et y boire notre première pinte du séjour.

Après s’être convenablement désaltéré nous partons en direction de la cathédrale de Westminster. Non loin de là, le Buckingham Palace, lieu de résidence des souverains britanniques. Le palais et son jardin ne peuvent être visités que de fin juillet à début octobre quand la reine part pour son annuel séjour en Écosse. A savoir également que la relève de la garde royale est à 11h30. Nous ne pouvons voir donc aucun des deux, mais nous nous consolerons en voyant de loin la garde royale et le Victoria Memorial en face du palais. Nous nous redirigeons ensuite vers le centre en passant par le St-Jame’s Park. Et quelle surprise agréable de marcher au milieu d’écureuils, pas farouches pour un sou, qui viennent facilement vers vous (un est carrément monté sur ma jambe) et vous mange dans la main!

Pour finir l’après-midi, nous sortons du parc direction Piccadilly pour faire un peu de shopping à Lillywhites. Pour les connaisseurs, il s’agit de l’enseigne de vêtements de sport que l’on peut acheter sur sportdirect.fr en France. Les prix peuvent être très attractifs. En sortant la nuit est tombée en même temps que la pluie, nous avions eu du beau temps depuis le matin c’était trop beau pour un week-end en angleterre. Nous remontons la Regent Street et ses magasins de luxe pour retourner vers Picadilly par la Carnaby Street avec également de petites boutiques et une ambiance bien sympathique. Nous mangeons ensuite rapidement dans un petit restaurant (je ne vous le conseillerais pas, je pense que c’est le moins bon chinois que j’ai mangé jusqu’ici) du quartier de Chinatown car nous sommes attendus dans un pub. Mon ancien camarade de promotion d’école d’ingénieur vit depuis plusieurs années à Londres. Ce fut donc un plaisir de le revoir et de se donner des nouvelles, il nous a également donné des bons plans et idées visites. Le tout autour de bonnes bières londoniennes!
La soirée ne fini pas tard, après plus de 22 km de marche dans la journée et une heure de décalage, il ne nous aura pas fallu longtemps pour tomber dans les bras de Morphée.

2ème jour : Musée, balades et Rock N Roll!

Après une nuit bien méritée, nous commençons notre deuxième journée à Londres en achetant l’Oyster card. Cette carte permet de prendre le métro dans Londres et se recharge dans les bornes automatiques prévues à cet effet (il y en a quasiment à chaque station de métro). Une fois nos cartes en poches nous partons en direction du British Museum qui abrite les trésors des cultures mondiales et constitue une attraction parmi les plus populaires de Londres. Comme la plupart des musées à Londres il est gratuit, il abrite des riches collections d’objets retraçant l’histoire des civilisations du monde entier et de toutes les époques. On y retrouve entre autres la Pierre de Rosette qui a permis de traduire les hiéroglyphes, mais aussi des sarcophages égyptien, l’Homme de Lindow (une momie préservée dans une tourbière naturelle)… On y reste facilement des heures.

En sortant, il commence à faire faim et nous nous arrêtons dans un pub en face de la Royal court of justice. Au menu l’original Fish and Chips avec une bière et cidre londonien, un délice mais très copieux: aucun de nous deux n’aura fini son assiette entièrement. Pour digérer rien ne vaut une bonne marche, nous partons donc à pied en direction de la Cathédrale St Paul. Nous rentrons à l’intérieur en pleine cérémonie et les photos sont de plus interdites, nous ne nous attardons donc pas trop et traversons la Tamise par le Millenium Bridge. Nous nous baladons ensuite le long du quai jusqu’au Tower Bridge. Ce pont basculant est célèbre dans le monde entier grâce à son architecture très particulière : il est composé de deux grandes tours entre lesquelles s’ouvre un tablier pour le passage des bateaux. Le temps de faire une pause photo et nous partons pour le clou de la journée: le concert de MUSE à l’O2 Arena!

Pour aller jusqu’à l’O2 Arena il nous faut prendre le tube jusqu’à l’arrêt North Greenwich, puis arrivés là-bas tout est bien indiqué pour arriver dans l’arène… Puis après une petite heure d’attente (et oui nous avons le droit à une fouille au corp pour chaque personne qui va voir le concert) nous voilà assis à nos places contemplant la scène avant l’arrivée des artistes. Pour cette tournée les artistes ont décidé de mettre une scène à 360° leurs permettant d’être plus proche du public. Concernant le show ce fut ma-gni-fique! Ce n’est pas un simple concert que l’on a été voir mais un véritable spectacle: la scène tourne sur elle même, des drones volent autour des artistes, des énormes jeux de lumières, des projections en tout genre, des images de synthèse sur toile… De plus sur la setlist, il y avait bien entendu les hits de ce nouvel album mais également les grands classiques qui ont fait leur succès. Bref un régale! Fin du concert nous rentrons directement à notre hôtel nous coucher, fatigués mais des images et du son plein la tête.


*Vidéo faite par nos soins, cela vaut le coup de voir le bouquet final en fin de concert

3ème jour : De Camden Town au Musée d’histoire naturelle

Pour ce troisième jour de visite nous avons décidé, sous conseils d’amis, de visiter Camden. C’est donc fredonnant les musiques du concert de la veille que nous prenons la direction du quartier le plus atypique et insolite de Londres. Et on ne nous aura pas menti, le ton est donné en sortant du métro: nous sommes bien dans le quartier punk de la capitale. En témoigne les décorations sur les murs des boutiques. Sur notre route, le Camden Market, marché où on ne s’attardera pas pour nous diriger vers le vrai marché du quartier: le Camden Lock. Et là ce fut le coup de coeur, il y a largement de quoi y rester la journée entière. Entre le street art, les boutiques en tout genre, les stands de cuisine du monde … il y en a pour tout les goûts. Les passages dans Camden Lock sont de vrais labyrinthes et on a vite fait de se perdre et de rater quelque chose. Ce qui nous aura marqué: la street food avec les spécialités du monde entier (j’ai mangé péruvien) et le magasin Cyberdog avec les vêtements futuristes.

Après une demi-journée bien dépassée nous passons du nord au sud de Londres. Nous partons en plein remake d' »Une nuit au musée 3″ pour les connaisseurs et pour les autres nous nous rendons au Natural History Museum. Comme le premier que l’on a visité, celui-ci est aussi gratuit (mais des urnes sont à disposition pour faire des dons). La cause ou l’effet est que le musée est plein et il faut faire la file d’attente avant de pouvoir entrer. Le bâtiment est magnifique d’extérieur et d’intérieur, les expositions sur les dinosaures et les mammifères sont à couper le souffle et il y a même un simulateur de séisme… Quelques heures plus tard nous sortons du musée pour notre dernière « visite » londonienne, il s’agit en faite d’un passage pour piétons d’Abbey Road, célèbre dans le monde entier pour avoir été sur la pochette du onzième album des Beatles à côté des studios du même noms et où le groupe avait enregistré son dernier album. Nous rentrons ensuite tranquillement nous faire un french repas dans notre appartement, effectivement la gastronomie anglaise ne semble pas être un de leur point fort et nous voulons manger un peu léger.

4ème jour : Retour à Paris et bilan

Pour cette dernière journée notre train Eurostar par à 15h nous n’avons donc pas entrepris de grandes visites: nous sommes seulement repassés dans certains quartiers pour nous promener: Chinatown, Piccadilly et finalement Covent Garden où nous aurons mangé dans un des restaurants de Jamie Oliver.
Au final, Londres nous a énormément plu (en tout cas la partie que l’on a visité c’est-à-dire l’hyper centre). Si la ville n’était pas si cher elle ne serait pas loin d’être la ville parfaite: il y a beaucoup d’espace vert, moins de pollution sonore des voitures, les transports sont très bien entretenus, les gens sont plus accueillants et respectueux qu’à Paris, au global la ville est plus propre et il y a moins de mendicité. Cela va certainement avec un niveau de vie, je pense, au-dessus de Paris. Il y a encore pas mal de chose qu’il nous reste à voir et notamment les studios Warner d’Harry Potter que nous n’aurons pas pu visiter ou voir une comédie musicale mais également des choses à revoir comme Camden Lock que nous avons adoré. Assurément il faudra donc y retourner.


 

Fiche Pratique

Emplacement : Londres
Date : Du 02 au 05 Avril 2016
Moyen de transport :
  • En train Eurostar jusqu’à Londres
  • A pied et/ou « Tube » (métro) avec la Oyster Card
Logement : Hôtel: studios2let (277€ pour 3 nuits)
Restaurants testés / Spécialités :
  • Jamie Oliver à Covent Garden
  • Plusieurs pubs londoniens qui d’extérieur sont différents mais proposent des cartes identiques
Incontournables : Le Musée d’histoire naturelle, Camden Lock, Piccadilly,…

 


Cartographie de la visite

* En noir les trajets faits en métro


Album complet


Partage de l'article via:
Share on Facebook0Share on Google+0Email this to someonePrint this page

2 commentaires

  1. Binôme (aka Mon ancien camarade de promotion)

    Salut tous les deux,

    Merci pour votre passage à Londres. Ça m’a fait bien plaisir de vous voir et rattraper le temps perdu. J’espère que mes bons plans vous ont permis de passer un séjour agréable.

    A bientôt,
    La bise
    Jamal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *